- -
 
Agter
 
La terre
L´eau
Sols, plantes et animaux
Espace rédacteurs
version imprimable
rechercher
plan du site
nous contacter
mentions légales

 
 
rien

Inscription au bulletin d'information AGTER en 3 langues












  • FR EN ES

*facultatif

puce Mexique, 29 Septembre 2013 : Journée nationale et internationale en défense du maïs
Appel des organisations paysannes mexicaines du Réseau en Défense du maïs

Nous publions l’appel du Réseau mexicain en Défense du Maïs pour une mobilisation nationale et internationale, en occasion de la prochaine "journée du maïs" le 29 septembre prochain au Mexique.

Les organisations mexicaines dénoncent les fortes menaces que l’autorisation de la culture commerciale du maïs transgénique porte à l’agriculture paysanne, à la biodiversité cultivée et à la possibilité pour tous les Mexicains de se nourrir avec les variétés locales de mais, à la base de leur alimentation et culture.


Au Mexique, les multinationales semencières (Monsanto, Syngenta, DuPont, Pioneer…) font actuellement pression pour obtenir du gouvernement l’autorisation de culture commerciale du maïs transgénique. En plus des dizaines de milliers d’hectares déjà cultivés en « culture expérimentale », depuis 2011, les demandes se multiplient afin d’obtenir l’autorisation de la culture de maïs transgénique sur plusieurs millions d’hectares. Si le ministère de l’agriculture mexicain autorise ces cultures, cela signifierait la contamination désormais inévitable des 64 races de maïs recensées au Mexique, et de leurs centaines de variétés locales. De fait, depuis 2001, la contamination de nombreux champs et « milpas » de maïs locaux par la pollinisation de semences OGM ont déjà été détectés, et dénoncés au niveau international.

Les variétés paysannes sont nées et ont été sélectionnées génération après génération par les paysans mexicains, depuis près de 8000 ans, à partir d’une plante sauvage, le « teocintle », ce qui fait du Mexique le « centre d’origine » mondial de la culture du maïs. Conscientes de l’écocide probable, les grandes multinationales, Bill Gates et Carlos Slim (milliardaire mexicain, considéré comme l’homme le plus riche du monde), ont décidé en 2012 d’investir des dizaines de millions de dollars dans la collecte et le décodage génétique de ces centaines de variétés, qui seront désormais conservées « hors-sol » dans les laboratoires du CIMMYT (Centre International d’Amélioration du Maïs et du Blé, situé dans la municipalité mexicaine de Texcoco). Leurs codes génétiques seront ainsi mis à disposition des multinationales semencières de manière permanente, tandis qu’à l’extérieur, dans les champs mexicains, cette immense biodiversité sera peu à peu envahie par les transgéniques, contaminée, uniformisée, et finalement contrôlée par ces grandes multinationales. Au travers de l’accaparement en cours des semences et du financement de programmes agronomiques tel que « Mas Agro », visant à l’éradication de la culture mexicaine millénaire de la « milpa » et des modes de sélection et reproduction paysannes des semences en plein champ, c’est l’autonomie paysanne et la souveraineté alimentaire des habitants du Mexique qui est menacée.

Face à ces pressions multiformes, il est nécessaire de renforcer la solidarité internationale avec les collectifs, organisations paysannes et mouvements citoyens en lutte au Mexique contre l’autorisation des OGM ainsi que la concession du marché des semences aux grandes multinationales.

Ce 29 septembre, une nouvelle fois depuis maintenant cinq ans, la campagne « Sin Maïs no hay pais », le Carnaval du maïs, les collectifs mexicains réunis dans le « Réseau en défense du maïs », le Front de l’Etat du Michoacan en défense de la souveraineté alimentaire, ainsi que différents mouvements et organisations paysannes locales, organisent la « Journée Nationale du Maïs », pour fêter la récolte des premiers épis, et en défendre sa culture paysanne.

C’est le moment et l’occasion de fraterniser et soutenir leur lutte ! En organisant par exemple des rassemblements devant les consulats, en écrivant aux ambassades mexicaines pour exprimer la solidarité internationale contre l’autorisation de la culture du maïs OGM au Mexique, en organisant des débats, en relayant les menaces actuelles pesant sur la « milpa » et le maïs mexicain dans les journaux, radios et autres médias auxquels vous avez accès, ou en organisant tout type d’autres activités pouvant contribuer à la solidarité et à la lutte contre l’autorisation de la culture du maïs OGM au Mexique.

Nous sommes Maïs. Nous sommes nombreux à être peuples de maïs. Nous sommes chair, os, sang et peau de maïs.

Ce 29 septembre, nous célébrerons la résistance au projet d’achat-vente de nos territoires, ses ressources naturelles et humaines.

Ce 29 septembre, nous célébrerons pour la 5e occasion le Jour National du Maïs, une journée en défense de la dignité que nous ont enseignée les anciens, tout comme l’amour de la terre, celle sur laquelle ils ont mêmes semé des milliers de générations de maïs sacré, depuis près de 10 000 ans.

Notre maïs est le symbole de nos luttes, que ce soit la défense de nos ressources pétrolières, de nos droits de travailleurs, de nos souverainetés ou bien de la dignité des peuples originaires, ou la lutte pour nos plus élémentaires droits humains, parce que le maïs est un des symboles les plus transcendants de nos différentes identités, Mexico est le centre d’origine du maïs.

Tout comme nos ressources pétrolières, notre maïs est victime d’un processus de privatisation en cours depuis plusieurs années, à l’ombre des gouvernements corrompus obéissant aux intérêts des entreprises multinationales comme Monsanto. L’essence même de notre maïs est en train d’être vendue, notre souveraineté alimentaire est en train d’être bradée depuis la signature du Traité de Libre Commerce avec les Etats-Unis. Nous sommes de nombreux fronts, avec leurs multiples formes, tout comme les 61 races de notre maïs et ses milliers de variétés, adaptées aussi bien aux inondations du Sud du pays qu’aux sécheresses dans le nord. Mais nous sommes tous maïs, et dans notre variété se trouve notre résistance, et dans notre union nous trouverons la force, comme celle des grains rassemblés d’un épi.

Nos luttes sont nombreuses et ne sont qu’une, LA DEFENSE DES RESSOURCES NATURELLES ET DE LA DIGNITE HUMAINE SUR NOS TERRITOIRES.

Nous invitons tous les fronts, réseaux, plate-formes, rencontres, organisations, groupes, collectifs, assemblées, mouvements, femmes et hommes en lutte, à adhérer à la Journée Nationale du Maïs, une journée où dénoncer le contrat d’achat-vente auquel le gouvernement mexicain s’est engagé avec les plus grandes multinationales de la planète. Nous vous invitons à une réflexion profonde sur le projet de privatisation en cours, et au lien et à la communication permanente, pour le bénéfice de nos intérêts communs.

Nous laissons à votre appréciation le type d’actions que vous pensez pertinents de mettre en place, et vous remercions énormément de divulguer les informations que nous vous faisons parvenir, ainsi que toute autre qui vous semble pertinente.

Réseau en Défense du Maïs, plateforme « Sin Maíz No Hay País », Carnaval du Maïs, Michoacán en Défense de la Souveraineté alimentaire

Plus d’informations : http://www.grain.org/article/entrie…

http://www.grain.org/fr/article/ent…

http://agriculture.greenpeace.fr/de…

et en espagnol :

http://redendefensadelmaiz.net

Campaña « Sin maíz no hay país » : http://sinmaiznohaypais.org

Unión de los científicos comprometidos con la sociedad : http://www.uccs.mx

ONG « semillas de vida » : http://www.semillasdevida.org.mx/



 
 
_____________________________________________________________________________________________________________________________________

AGTER. Adresse : 45 bis, avenue de la Belle Gabrielle, 94736 NOGENT SUR MARNE CEDEX, FRANCE

Téléphone : +33(0)1 43 94 72 59 / +33(0)1 43 94 72 96
E-mail : agter@agter.org   Flux RSS Flux RSS
 
-   -