- -
 
Agter
 
La terre
L´eau
Sols, plantes et animaux
Espace rédacteurs
version imprimable
rechercher
plan du site
nous contacter
mentions légales

 
 
rien

Inscription au bulletin d'information AGTER en 3 langues












  • FR EN ES

*facultatif

puce Editorial du 30 mai 2012
Michel Laforge

L’association AGTER anime un réseau international de personnes, qui échangent et réfléchissent ensemble à l’amélioration de la gouvernance de la terre, de l’eau et des ressources naturelles. Le réseau met à disposition de tous une sélection d’informations et travaille à la formulation de propositions et d’alternatives face aux grands défis actuels. Ce bulletin trimestriel vous présente les derniers articles proposés sur notre site www.agter.asso.fr. Chaque bulletin est introduit par un éditorial rédigé par un membre du réseau d’AGTER.


Frémissements en Amérique Latine ?

Marche pour la Terre au Guatemala, Marche pour la Vie en Equateur, Marche pour le Tipnis (territoire indien et parc national où le gouvernement de Evo Morales avait un projet de construction de route) en Bolivie…s’agit il d’une simple coïncidence dans la manière de protester des organisations indiennes en Amérique Latine, une sorte d’atavisme de la marche de protestation, ou bien peut-on détecter des liens entre ces évènements des derniers mois ?

Outre le fait qu’il s’agit incontestablement d’une méthode de protestation assez efficace, puisque normalement non violente, et qui permet une très bonne couverture médiatique, ce qu’on peut constater, c’est que dans tous les cas, il s’agit de marches pour attirer l’attention des pouvoirs publics et de l’opinion sur la situation d’accès aux ressources naturelles et de la terre. Il s’agit d’une marche pour protester contre leur endettement suite à l’octroi de terres, contre l’expulsion de communautés de leurs terres en conflit et contre les projets d’exploitation minière au Guatemala, d’une marche pour protester également contre les projets d’exploitation minière en Equateur, et d’une marche pour protester contre le projet de création d’une route qui traverserait une aire protégée, mettant en danger le mode de vie des populations indiennes environnantes en Bolivie.

Au moins en Bolivie et en Equateur, ces protestations interviennent alors que les pays sont dirigés par des gouvernements qui se présentent comme progressistes, avec des discours presque révolutionnaires, et sont le fait d’organisations paysannes et indiennes qui devraient être logiquement les alliées de ces processus de transformation politique.

Ce ne sont donc pas les discours politiques qui sont en cause, mais bien un modèle économique qui continue de voir l’exportation de matières premières (avec les minerais en premier lieu) comme la ressource principale de financement des pays en question (quand ceux ci sont réellement à même de ne pas céder l’essentiel de ces profits aux grandes entreprises concessionnaires, ce qui n’est pas le cas dans nombre de pays d’Amérique su Sud), et qui ne prend pas suffisamment en compte les opinions des populations concernées, n’hésitant pas à la malmener pour la faire taire, amenant les populations à organiser…des marches !

On aimerait pouvoir dire que ces protestations pacifiques sont un frémissement qui prépare l’arrivée d’un nouveau modèle économique qui prendra plus en compte les ressources naturelles et les populations, mais ce serait certainement pêcher par optimisme.

Mais au moins elles montrent la volonté des populations locales de ne plus laisser leur avenir entre les mains des investisseurs internationaux.

Michel Laforge est membre d’aGter


DIVERS

Les articles et vidéos présentés ci dessous en Français, Espagnol et Anglais sont différents d’une langue à une autre.

JPEGAidez nous à diffuser ce bulletin d’information en le redistribuant aux personnes qui pourraient selon vous être intéressées par le travail d’AGTER. L’inscription se fait uniquement en ligne sur le site d’AGTER ou sur demande à l’équipe salariée.



 
 
_____________________________________________________________________________________________________________________________________

AGTER. Adresse : 45 bis, avenue de la Belle Gabrielle, 94736 NOGENT SUR MARNE CEDEX, FRANCE

Téléphone : +33(0)1 43 94 72 59 / +33(0)1 43 94 72 96
E-mail : agter@agter.org   Flux RSS Flux RSS
 
-   -